Ski de randonnée aux Camporells sur les traces de la Ramade

Les pics Pérics et les Camporells encore bien enneigés en ce mois d'avril

Dans la rubrique « On roule ici et ailleurs » et bien cette fois ci on skie ici  !
 
A cette époque de l’année, il est tout à fait possible de pratiquer le VTT sur le plateau du Capcir, en Cerdagne ou encore dans le haut Conflent. Mais en levant les yeux, on voit bien que les sommets sont enneigés et il est facile de troquer le VTT contre des skis de rando  !
Donc, direction les Camporells via la station de ski de Formiguères bien déserte puisque fermée depuis quelques semaines déjà.

Au parking, on met les skis sur le sac à dos et après un quart d’heure de marche, on peut chausser.
La montée se fait tranquillement jusqu’à la Serre de Maury tout en admirant la vallée du Galbe. Peu avant le sommet, une petite Tramontane nous oblige à nous couvrir. Pas de ravito aujourd’hui contrairement à la Ramade 2016  !
 
On ne traine pas malgré la vue, et après avoir enlevé les peaux, on bascule sur les Camporells sur une neige bien dure. Une fois aux Camporells, pause casse croute, repeautage et direction le sommet du Mortiers sur les traces de la boucle montagne de la Ramade. Pendant la montée, sous l’oeil des Pérics, nous avons bien discuté du tracé de la Ramade 2017, je pense que les parcours vont vous plaire.
Grand beau temps au sommet avec toujours cette vue panoramique à 360°, de la montagne Noire en passant par le Madres, le Canigou, le Cambre d’Ase, le Puigmal, les Pérics, le Coume d’Or, le pic d’Albe, la Dent d’Orlu et le Saint Barthélémy, un vrai régal.
 
Contrairement à la Ramade, nous sommes descendus dans la Vallée du Galbe via le vallon des Pierres Ecrites sur une neige de printemps, revenue juste à point (tout est une question de cuisson! ), on a enchainé les virages jusqu’à environ 2000 mètres d’altitude. Repeautage, et remontée vers les Camporells via le Forat de la Caixa, le soleil commence à taper mais la neige reste bien portante et le paysage est magnifique.
 
Arrivés au col, petite manip pour enlever les peaux, puis on se laisse glisser sous le pic de Muntanyeta tout en admirant les lieux, on ne peut pas se lasser de la vue sur les Camporells enneigés. Maintenant, il est temps de rejoindre la serre de Maury, c’est la dernière petite montée du jour. Un petit coup d’oeil en arrière sur l’itinéraire du jour, nous enlevons les peaux et nous serrons les chaussures pour déguster la descente sur une neige bien skiante, c’est bon le ski de printemps  !