Raid des Chapelles 2017

Le Capcir Aventure VTT participe au Raid’Illon 2K17

 

Ce dimanche 26 mars 2017 se tenait la 4ème édition du Raid des Chapelles organisé par le club Cami Calent Catala avec 2 parcours :

  • Le Raid’Hard 80km avec un dénivelé Cumulé positif de 3000m.
  • Le Raid’Illon 60 km avec un dénivelé cumulé positif de 2600m.

La philosophie du Raid des Chapelles est de proposer des traces de véritable Vélo De Montagne à travers deux raids et il faut avouer, que nos amis Traceurs on fait très fort pour cette édition 2017.  Le Trio du CCC (Oscar, Philippe et Miguel) nous a mijoté un cocktail de singles que nous ne sommes pas prêts d’oublier.
Le prologue de cette aventure démarre en début de semaine, lorsque je recevais  sur ma boîte mail le lien qui me fit découvrir la trace du parcours auquel nous allions participer. Là, je savais que cela serait du costaud, du Méga Costaud même…. du Hard !!!
Petit à petit, le jour approche, je guette chaque heure la météo changeante… Rrhhh pluie à l’horizon ! Heureusement, la Tramontane parfois si génante à notre pratique nous sauve le Raid.
Les premiers jours du printemps avaient bien préparé le terrain, après deux grosses journées de pluies sur le Pays Catalan et une belle Tramontane qui dégageait le ciel le jour J.
5 heures du matin, le réveil sonne….la nuit fut courte (et oui ! c’est le week-end du passage à l’heure d’été). Il est 7 heures, je retrouve mes acolytes Jlio, Jean, Christophe qui m’accompagneront sur le Raid’Illon), Corinne la féminine du groupe (engagée en formule VTTAE) et Thierry qui lui, va se mesurer au Raid’Hard.
Après un accueil chaleureux (petit café et biscuits) de nos amis du CCC, le départ est donné depuis le complexe sportif d’Arles sur Tech.
Nous partons sur un rythme raisonnable, car nous savons qu’il faut préserver nos forces pour arriver au bout de notre challenge. Après 7 km et 500m d’ascension, nous nous engageons sur le premier single négatif de 2 km (une découverte pour moi) je le trouve joueur et technique. Après avoir traversé Amélie-les-bains, nous prenons le sentier montant sur 3 km et 440m de positif jusqu’à la Chapelle Santa Engracia. Une grande partie de l’ascension se fait en poussage de vélo, mais heureusement le 1er ravitaillement nous attend au tournant d’un virage. Une fois à la chapelle, nous abordons la deuxième descente technique du circuit qui nous dépose aux pieds de la cascade de « Can Mascarat ». Après 2km de goudron, nous nous engageons sur un single de 3 km avec des passages délicats et nécessitant une grande concentration car le terrain est accidenté, humide et glissant (portion que je connaissais déjà et que je n’apprécie pas car énergivore sans trop d’intérêt en VTT).
De retour sur Amélie-les-bains, nous arrivons au 2ème ravitaillement (bien placé et copieux). Ensuite, nous attaquons la montée de la piste du « centre équestre », qui nous mène sur une portion où s’enchainent des singles positifs et liaisons par pistes d’environ 14km, avec quelques poussages jusqu’à Montbolo. Petite pause : 3ème ravitaillement, ouf bien placé ! Là, nous entrons dans la portion la plus énergivore et physique : il s’agit de l’ascension jusqu’au col de la Redoute 865m d’altitude (soit 260m de dénivelé à avaler sur 2km). Elle se fait tout en mono trace positif avec poussages, portages et ce jour-là en prime les pieds dans l’eau (et oui ! il avait bien plu ces derniers jours). Le compteur affiche 38 km et près de 2000m de dénivelé positif. Nous sommes bien entamés physiquement (surtout moi) quand vient l’avant dernière descente du Raid des Chapelles. Le single est long 4km et 600 m de négatif, joueur et technique, il faut rester vigilant et concentré car le physique et la lucidité commencent à faire défaut. Ce sentier vient nous déposer au pied de la dernière montée de la journée, plus que 11 km, 613 m de positif pour atteindre le dernier col à 913 m d’altitude. La montée est interminable, la fatigue devient plus dure à gérer, heureusement le moral est plus fort et malgré quelques poussages (sur piste) nous atteignons le GR10. Là, une descente sur 9 km et 650m de négatif démarre avec de nombreuses portions techniques que je passe à pied car je ne suis plus lucide, Jlio lui passe quasiment tout (avec lui ça passe ou ça casse). Nous rejoignons la base d’arrivée à 18h45 (sacrée journée), Jean nous attend depuis un bon moment.

Il est l’heure de LA bière d’arrivée, bien méritée. Nous échangeons nos impressions pendant l’assiette de pâtes-saucisses. Quelle folle journée ! Mais j’ai mal partout ! Il est temps d’aller dormir.
Il ne nous reste plus qu’a remercier les organisateurs et les bénévoles pour leur superbe accueil. Le Raid des Chapelles version 2017 était difficile et énergivore à cause des nombreuses remontées par monotrace. Mais j’aime l’état d’esprit de ce raid qui conjugue le goût de l’effort, le cadre naturel, sauvage du Vallespir et la convivialité. Beaucoup de moments de bonheur, de superbes paysages avec en toile de fond le Canigou enneigé tout au long du Raid …

A l’année prochaine pour la 5ème édition du raid des Chapelles.

 

Un grand merci à Migovix pour ses photos de qualité sans oublier Franck de 2 roues dans les cailloux !